Et si la fin du ski, n’était pas due au réchauffement climatique! Art 4/4

SURTOURISME / © SURTOURISME

Mais face à ces enjeux, y-a-t-il réellement des alternatives?

Concernant les infrastructures, c’est bien à la collectivité de les assumer. Mais pour la montagne, même si les recettes seront moins performante que pour le ski, c’est sur des investissements utiles toute l’année qu’il faut investir. Et ces investissements seront beaucoup moins lourds que ceux réalisés pour le maintien du ski à tous prix. Ce qui, couplé à une communication spécifique, doit permettre de trouver un certain équilibre.

Justement, parlons communication. C’est trop facile de communiquer sur le ski, et surtout ça empêche d’engager la transition. Puisque lorsque la neige est là les gens viennent naturellement, c’est bien sur la montagne toute l’année qu’il faut communiquer. Ca doit permettre de lisser l’activité, moins l’hiver et plus toute l’année.

Ne peut-on pas bonifier les produits positifs de notre offre, ceux qui pour nous sont bons pour notre territoire. Sans aller sur un modèle excessif bonus malus, les produits « ski » (qui génère aujourd’hui des impacts négatifs) devraient financer une partie des produits sans ski et sur le reste de l’année, qui eux ont des impacts plus positifs. Il faut donc sortir d’une approche comptable analytique, qui nous mène droit dans le mur… ou plutôt vers le pont 😉

Sans aller vers une ultra matérialisation du reste de l’année (ce qui reviendrait à faire la même chose qu’on a fait pour l’hiver…), il est nécessaire de se diversifier. Car le fond du problème, est de garantir le maintien du niveau des recettes des exploitations. Finalement pour une station, on devrait pouvoir vendre un forfait plusieurs mois à l’avance, sans se soucier qu’il y ait de la neige ou pas, à conditions d’avoir le change en cas de pluie ou de manque de neige, ça sécuriserait l’exploitation des remontées mécaniques, des commerçants et des consommateurs… et au final, l’institutionnel et la population locale.

Que faire dans nos montagnes cette année ?

Un jour viendra …

François GILLAIZEAU

*image d’illustration

Article complet ici: https://www.concept-sejours.com/et-si-la-fin-du-ski-netait-pas-due-au-rechauffement-climatique/